La guérison intérieure.

___________________________________________________________________________________________________________________________

J’aimerais vous entretenir sur la guérison intérieure. La personnalité humaine est complexe et beaucoup de personnes souffrent, enfants de Dieu compris, dans leur for intérieur que la Bible appelle le cœur. Pourtant, la promesse nous est donnée que le Saint-Esprit, le Consolateur, viendra guérir les cœurs brisés. C’est une vérité beaucoup plus facile à dire qu’à vivre, elle n’en demeure pas moins une vérité et comme toutes les promesses de Dieu, elle est donnée pour que nous la vivions pleinement. Avant de donner quelques « conseils », il est important de savoir comment nous fonctionnons en tant qu’êtres humains et pour cela j’aimerais aborder trois choses : les convictions, l’enfouissement et la réaction.

Proverbes 23.7 - Car il est comme les pensées de son âme.

Comme ce verset nous le dit, nous sommes ce que nous croyons être, c'est-à-dire le produit de nos convictions. Nos convictions se forment et évoluent en fonction de quatre « bases de données » que sont l’hérédité, l’éducation, le vécu et l’influence spirituelle.

Nous avons tous hérité de nos parents « biologiques » une partie de leur personnalité. Comme eux, nous avons des tendances à être caractériels, sentimentaux ou intellectuels. Les caractériels sont de fortes personnalités qui ont tendance à écraser les autres. Les sentimentaux sont de faibles personnalités qui suivent au-delà de toute raison les décisions de leur cœur. Les intellectuels passent tout au travers du tamis de la raison au-delà de tout sentiment. Je ne vais pas développer ici ce domaine mais il est important de savoir que la régénération doit aussi nous atteindre à cet endroit pour que ce soit notre volonté qui prenne les décisions, éclairée par notre intellect qui comprend la Parole de Dieu et par nos sentiments qui nous poussent à plaire au Seigneur.

L’éducation est un élément important aussi. L’éducation ne se limite pas à ce que nos parents nous ont inculqué. En fait toutes les informations que nous récoltons dans notre enfance et notre adolescence vont forger nos convictions. Ces informations peuvent être justes ou fausses, la crédulité de l’enfance fera que nous tiendrons pour vérité ces informations. Outre les parents, elles peuvent venir de l’école, de la télévision, des camarades, d’un médecin ou que sais-je ?… Elles auront un impact sur nous, impact d’autant plus important si ces informations émanent d’une personne qui exerce l’autorité sur nous.

Notre vécu continue d’enraciner ces convictions en nous. Nous en parlerons plus en détail dans l’enfouissement mais nos expériences de la vie impactent fortement notre pensée et établissent des forteresses dans nos raisonnements.

Enfin le monde spirituel, qu’il soit de Dieu ou des ténèbres, vient influencer notre façon de penser et de croire. Vous l’aurez compris, le champ de bataille, c’est notre pensée et non nos sentiments. C’est là que s’acquiert la guérison pour nos cœurs blessés.

Proverbes 14.13 - Le rire peut cacher la peine…

L’être humain a une certaine résistance à la souffrance. Quand cette souffrance devient trop difficile à supporter, il existe des sortes de « disjoncteurs » qui nous permettent de survivre. Dans le domaine physique cela peut aller de la syncope à l’état de choc ou le coma. Dans le domaine psychique, nous enfouissons dans notre subconscient nos grandes souffrances. Comme le dit mon épouse, nous mettons le « mouchoir par-dessus ». Beaucoup d’entre nous traînent leurs souffrances ainsi tout au long de leur vie. Elles ne sont pas guéries et à tout moment cette souffrance peut resurgir mais c’est le seul moyen que ces pauvres personnes ont trouvé pour continuer à vivre.

Oui, comme notre verset le dit, le rire peut cacher la peine car celle-ci est bien enfouie mais elle n’en demeure pas moins présente. Il suffit d’une parole, d’un geste, du rappel d’un souvenir pour que toute cette souffrance revienne à la surface avec une virulence inouïe. La guérison intérieure va se situer là. Le Saint-Esprit va venir prendre cette souffrance, l’amener à la lumière et nous consoler pleinement. Il n’enlèvera pas le souvenir mais le souvenir ne nous fera plus souffrir.

Jean 21.17 - Pierre fut attristé de ce que Jésus lui avait demandé pour la troisième fois : M’aimes-tu ?

La « réaction » est un autre symptôme du manque de guérison de notre âme. Les blessures de notre âme alimentent nos convictions et nous devenons réactifs à un certain nombre de choses. Je prends un exemple : imaginons qu’un de mes amis me trahisse, qu’il se moque de moi et va colporter des calomnies sur ma personne. Je souffre profondément de cette trahison, ce qui est tout à fait humain et normal. Que se passe-t-il quand je suis confronté à une amitié naissante ? Je m’enferme dans une tour et je ne me laisse plus approcher ! C'est la « réaction ». Je n'agis pas en fonction de la situation présente mais en fonction du vécu et de la conviction que je me suis faite. Je fais subir à l’autre les conséquences de la blessure que mon ancien ami m'a infligé et si je ne guéris pas de cette blessure, je me détournerai toujours de ceux qui veulent m’aimer et devenir mon ami.

Le Seigneur nous invite à « agir » en pleine liberté du passé. Chaque situation est différente, chaque personne est différente, la lumière qu'apporte la Parole de Dieu doit nous éclairer dans nos actions, pas nos convictions réactives. Beaucoup de personnes sont dans l'impasse, elles ont perdu confiance en elles et elles ne savent plus faire confiance aux autres. Elles ne peuvent plus avancer ! La peur de revivre la blessure les paralyse. Mais si je me laisse guérir par le Saint-Esprit, je vais pouvoir agir comme la première fois. L'échec aura un effet formateur sur moi, pas un effet destructeur.

Luc 4.18 - Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé.

Le premier des conseils que je pourrai donner, c’est de clarifier notre pensée. Il y a des « idées » que nous croyons nôtres alors qu’elles nous sont injectées par les mauvais esprits. Ce qui est important c’est que nos convictions passent par le filtre de la Parole de Dieu. C’est en méditant sa Parole et en laissant le Saint-Esprit l’imprégner en nous que nous allons voir les forteresses dans notre pensée s’effondrer. L’amour que Dieu a pour nous va être déversé dans nos cœurs et notre regard sur nous-mêmes va changer. Nous allons être plongé dans la grâce et nous allons retrouver notre identité, le pourquoi nous avons été créé. Dieu nous a fait pour pouvoir nous aimer et pour que nous puissions L’aimer à notre tour. En acceptant cet amour qui émane de la croix, notre être intérieur va se construire. Cet amour est tellement fort qu’il va nous libérer de nos culpabilités, nos complexes et nos ressentiments.

En second, je conseillerai d’apporter au Saint-Esprit toutes ces souffrances que nous avons enfouies au fur et à mesure qu’Il nous les révèle. Laissons-Le entrer dans le moindre recoin de notre être intérieur. Laissons-Le nous amener au pardon. Laissons-Le nous libérer de la crainte du rejet. Passons du temps dans l’adoration avec Lui, c’est là qu’Il va déverser l’amour de Dieu en nous. Ce processus ne se fait pas en un claquement de doigts mais nous allons aller de progrès en progrès.

Enfin soyons nous-mêmes, dans notre identité en Dieu ! Je n’ai pas besoin d’être ce que mon père et ma mère étaient. Je n’ai pas besoin d’être ce que la société ou les autres voudraient que je sois. Mes efforts ne doivent pas se concentrer sur le « plaire aux autres ». Toute mon énergie doit s’orienter sur le « plaire à Dieu ». Plaire à Dieu fera de nous de bonnes personnes, compatissantes, pleines de grâce et d’amour. La joie profonde qui découle de la satisfaction d’être agréables à Dieu va nous envahir. Pour cela aussi, nous avons besoin de tout le secours et la grâce que le Saint-Esprit apporte.

Soyez richement béni(e)s.

Ezéchiel 37 Ministères © Juillet 2012

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

 
 

 

RETOUR A L'INDEX

 

RETOUR A L'ACCUEIL

 
 
 
Merci beaucoup pour votre soutien...

 

 

 
___________________________________________