Cherche, cherche encore.

___________________________________________________________________________________________________________________________

Osée 4.6 - Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance.

C'est un constat tragique que l'Éternel prononce par la bouche du prophète Osée, mais malheureusement il est bien réel. En se révélant au travers de sa Parole, la Bible, et ensuite au travers du Fils, le Seigneur a toujours voulu communiqué cette connaissance à ses enfants ! Cette connaissance est à portée de main, il suffit de plonger ses regards... mais c'est là que « le bas blesse », beaucoup trop se contentent d'entendre parler de Dieu, ils ne désirent pas vraiment le « voir ». Ils se félicitent des sermons de leurs pasteurs, estiment avoir une bonne connaissance biblique, mais la Parole n'est pas un sujet de recherche approfondie et d'investigations pour eux !

Savez-vous que pour chacun d'entre-nous, il y a une vision particulière ? Chacune de nos vies est un trésor pour Dieu, le prix de notre rachat a été immense. Le Seigneur ne nous a pas tiré des griffes de l'enfer pour que nous nous contentions d'un train train religieux. Il a une destinée particulière et glorieuse pour chacun d'entre nous. Cette destinée est unique, elle n'est pas celle d'un autre, elle est à nous de toute éternité. Mais comment la connaître, l'expérimenter si nous ne cherchons pas la connaissance : qu'est ce que Dieu a bien pu dire sur notre vie ?

Il y a tant de tristesse dans cette destruction. Les uns sont passés à côté de leur potentiel parce qu'ils étaient trop occupés par « d'autres choses ». Les autres ont saisi leur destinée mais ont été cassés, brisés, brimés... par « l'Église ». D'autres encore ont été piégés par les stratagèmes de l'ennemi, aussi par faute de connaissance. Chaque cas est particulier mais la solution est unique : connais ton Dieu et tu sauras le pourquoi tu es sur cette terre. Il te conduira vers sa volonté pour ta vie et t'amènera à la victoire !

Mes bien-aimés, ne laissez rien ni personne vous priver de cette connaissance. Cherchez à connaître votre Dieu, ainsi que ses plans pour votre vie. Il n'y a pas de plus grand bonheur que d'être la bonne personne à la bonne place !

Osée 4.6 - Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance.

Pendant longtemps, dans l'histoire de l'Église, l'accès à la Parole de Dieu a été fermé par les autorités religieuses. Puis, petit à petit, elle a été accessible à tout un chacun. Aujourd'hui nous avons, pour la plupart d'entre nous, d'excellents outils d'étude et de méditation personnelle, ce qui est un véritable enrichissement.

Cependant ma réflexion va dans le sens d'une mise en garde. Cette richesse de « possibilités » peut nous amener dans l'erreur, c'est-à-dire à se faire « sa » doctrine. La question du ministre éthiopien reste posée : « Comment pourrais-je comprendre, si personne ne me guide ? » (Actes 8.31). Je ne vois qu'un seul remède à ce danger : le partage.

Vous conviendrez avec moi que l'apôtre Paul avait percé beaucoup de « mystères » de la Parole. Dans le judaïsme, il avait été éduqué par un des plus grands rabbins de son époque. Il avait reçu d'excellentes révélations, notamment l'Évangile qu'il prêchait. Pourtant, il n'a pas hésité à « confronter » sa compréhension de la Parole avec les apôtres éminents de l'époque (Voir Galates 2.2). Le pourquoi, il l'exprime bien en disant : « Afin de ne pas courir en vain », c'est-à-dire de me tromper.

Mes bien-aimés, ce que nous croyons de la Parole de Dieu, ce qui crée en nous des convictions profondes, a besoin d'être « confrontés » à la perception des autres, dans une atmosphère d'écoute et dans le désir de mieux percer encore la connaissance de Dieu. N'ayons aucune crainte dans ce domaine, si notre compréhension est juste, elle passera le « test » haut la main. Si un doute s'installe, cela nous poussera encore davantage à l'étude. Peut-être aussi que l'une de ces convictions va voler en éclat devant l'évidence de la vérité et je peux témoigner que c'est très bénéfique.

Mes bien-aimés, nul n'est complet en lui-même, nous avons besoin des autres. Cette connaissance que Dieu veut établir dans nos cœurs à besoin de s'affiner, se parfaire. A vrai dire si « notre » doctrine n'a pas évoluée depuis dix ou vingt ans, cela veut dire que le Saint-Esprit ne nous a plus rien appris depuis cette période. Avançons toujours plus dans la connaissance de notre Dieu et de sa Parole et profitons pleinement de la « lumière » que nous apportent les autres membres du corps de Christ ! Et c'est un autre défi de rester unis malgré des divergences !

Jean 13.17 - Si vous savez ces choses, vous êtes heureux, pourvu que vous les pratiquiez.

Nous avons vu ci-dessus que le peuple de Dieu périt par faute de connaissance. Or, le Seigneur Jésus vient ajouter un élément supplémentaire : la connaissance ne rend heureux que si elle amène une mise en pratique. Si vous avez fait un peu d'herméneutique, vous savez qu'après l'observation et l'interprétation doit venir obligatoirement l'application. Qu'est-ce que j'entends par là ?

Quand nous lisons la Parole de Dieu, nous pouvons observer des faits. Nous pouvons les « regrouper » et chercher à comprendre ce que Dieu veut nous dire, quelle est la vérité qu'Il veut nous enseigner : c'est l'interprétation. Mais cette connaissance ne devient efficace que quand nous savons quel comportement adopter, quelle décision prendre ou quel changement apporter à notre vie quotidienne.

Je prends une image : vous pouvez savoir une foule de chose sur une voiture ! Comment fonctionne un moteur à quatre temps, ce qu'est un abs, les différentes composantes du carburant, le rôle des bougies, de la batterie, des amortisseurs, de l'arbre à cames... Tant que vous n'aurez pas tourné la clé de contact et « enclenché » le levier de vitesse, vous n'avancerez pas d'un pouce !

On peut apprendre beaucoup de choses sur Dieu, sur la « doctrine », sur les vérités fondamentales... Tout cela ne sert pas à grand chose, pour ne pas dire à rien, si cela ne change rien dans notre vie. La connaissance doit amener l'action et l'expérience !

Les apôtres auraient pu transmettre l'enseignement du Seigneur Jésus sur le Saint-Esprit, son rôle, les capacités qu'Il donne, qui Il est... Mais leur connaissance est devenue effective et je dirais bienheureuse, le jour de la Pentecôte, quand ils ont tous été remplis du Saint-Esprit. Pas besoin d'expliquer par A plus B la glossolalie (le parler en langues), ils avaient juste à démontrer la véracité de la Parole du Christ : « Ils parleront de nouvelles langues » (Marc 16.17) en pratiquant ce don merveilleux !

Mes bien-aimés : ce qui intéresse Dieu, ce n'est pas la connaissance qu'il y a dans notre tête, mais c'est la connaissance expérimentale de sa Parole dans notre vie quotidienne.  

Bonne réflexion.

Ezéchiel 37 Ministères © Janvier 2018

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 
 

 
 

 

 

 
___________________________________________