Le chemin vers la victoire.

___________________________________________________________________________________________________________________________

1 Corinthiens 9.19 - Je suis libre, je ne suis l’esclave de personne ; cependant je me suis fait l’esclave de tous afin d’en gagner le plus grand nombre possible au Christ.

Je n'ai pas fait une recherche approfondie mais il me semble que les mots réussir et réussite ne se trouve pas dans le Nouveau Testament. La notion de réussite se trouve derrière le mot gagner. J'explique ceci pour que nous prenions conscience que Dieu n'envisage pas notre réussite personnelle ! Nous souhaitons avoir un bon job, de l'aisance financière, un ministère reconnu, béni et... Dieu veut gagner ! Gagner les perdus, gagner les égarés, gagner sur le Mal, gagner sur le royaume du diable... Il nous veut dans cette aventure pour être son porte-parole, son délégué, son ambassadeur. Cela n'est possible que si j'ai un cœur de serviteur, d'esclave même, prêt à renoncer à mes « privilèges » pour que mon Seigneur puisse remporter la victoire. Aucun sportif ne peut envisager une carrière sérieuse faite de victoires s'il veut faire comme « monsieur tout le monde ». De même nous ne pouvons envisager de participer aux victoires divines si l'Évangile est pour moi un moyen d'alimenter ma propre réussite. Qui, après avoir été serviteur deviendra l'ami de Dieu ?

2 Timothée 2.5 - De même, il ne suffit pas de participer à une compétition sportive pour être vainqueur : jamais on n’a vu un athlète gagner la coupe sans avoir respecté toutes les règles du jeu.

Quel bon sens dans ces paroles de Paul. « Il ne suffit pas » s'adapte à beaucoup de situations actuelles et c'est une phrase que nous pourrions sortir bien souvent aux personnes que nous côtoyons. Notre société nous a éduqués petit à petit au résultat « fast food », c'est à dire au résultat immédiat, même s'il n'est pas de très bonne qualité. La qualité est devenue un luxe et quand je pense à mes grands parents, la qualité de leur vie, du moins sur un aspect écologique, était de loin meilleure que la nôtre.

Et donc, que peux m'apporter ce verset ? En premier, je dois avoir le désir de participer, c'est essentiel comme l'a dit le baron Pierre de Coubertin. Si je suis un sportif de canapé, jamais je ne gagnerai de coupe. Chrétien : lève-toi !

Mais la pensée biblique ne se limite pas à cela. Notre Dieu est un Dieu de victoire, « il ne suffit pas » pour Lui de participer mais Il vise et veut nous faire remporter la coupe. Gagner ne se fait pas en deux coups de cuillères à pot, il faut travailler avec persévérance. La course du cent mètres que vous voyez à la télé a demandé des heures d'entraînements à ces coureurs. Chrétien : travaille avec ardeur et persévère !

Enfin, troisièmement, je dois respecter les règles. Je dois apprendre l'obéissance ! Les chrétiens sont de plus en plus indisciplinés, ils ne veulent plus écouter ni obéir et après ils se lamentent sur la médiocrité de leur vie avec Dieu. Les Israélites, sortis d'Égypte, ont perdu le résultat de la promesse à cause de cette indiscipline. Chrétien : sois obéissant !

1 Corinthiens 9.27 - Mais je traite durement mon corps et je le tiens assujetti, de peur d’être moi-même rejeté, après avoir prêché aux autres.

Depuis longtemps je me suis rendu compte que nous étions enfermés dans notre corps. Notre potentiel spirituel est bien plus élevé que ce que nous arrivons à faire. Et notre corps est voué à la destruction, il n'entrera pas dans le Royaume de Dieu, et si nous sommes encore vivants lors du retour du Seigneur, il n'y entrera pas sans avoir été radicalement transformé. Donc Paul suggère que l'on fasse de notre corps un sujet qui nous obéit, quitte à le traiter durement. Nous sommes trop enclins à l'écouter, à nous précipiter pour satisfaire ses demandes. Dans Jean chapitre 4, Jésus était fatigué du voyage mais avant de se nourrir et d'être à l'écoute des besoins de son corps, Il avait un rendez-vous important avec la Samaritaine et Il dira au verset 34 : « Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé, et d’accomplir son œuvre ». Je ne dis pas ici de ne pas prendre soin de notre corps, n'oublions pas qu'il est le Temple du Saint-Esprit et comme vous et moi, l'Esprit de Dieu aime une maison bien entretenue ; mais cela veut dire que la volonté de Dieu est prioritaire sur les exigences, même légitimes, de notre chair : que ce soit le manger, le boire ou le sommeil. Et comme le dit kenneth Hagin : « Parlez à votre corps et ordonnez-lui d’obéir à la Parole ».

Deutéronome 28.13 - Tu seras la tête et non la queue, tu seras toujours en haut, et tu ne seras jamais en bas...

Quelle belle promesse ! La victoire a toujours fait partie de la mentalité de la Bible. Il ne peut pas en être autrement, Dieu est au dessus de tout. La condition indispensable pour être plus que vainqueur comme le disait Paul, c'est de faire les choses exactement comme Dieu demande de les faire. Le Seigneur parle d'une manière précise, sa volonté est dévoilée d'une manière claire et la parole prophétique vient encore accentuer cette précision. Mais nous aimons tellement faire les choses à notre manière, y ajouter notre propre volonté ; notre raison intervient en disant : « Ceci n'est pas raisonnable, fais plutôt de cette manière ». La victoire s'éloigne de nous et ensuite nous confessons encore : « La Parole de Dieu, çà ne marche pas vraiment ! ».

Le compromis est l'antidote le plus efficace contre la victoire que Dieu nous promet et c'est ce qui a tant affaibli le Christianisme d'aujourd'hui. Les premiers chrétiens vivaient un Évangile de puissance, la Parole de Dieu se répandait tel un ras de marée, des milliers de personnes étaient touchées, guéries, délivrées par des prédications inspirées et revêtues de l'autorité du ciel parce que centrées sur le message de Jésus, le centre, l'auteur de notre salut. Il n'y avait pas de compromis, la vérité était pure et sans mélange ! Aujourd'hui, les religions ont dilué le message pour devenir raisonnables. On a remplacé la vie par la tradition, la volonté de Dieu par la volonté de l'homme, la Bible par des dogmes... La majorité des chrétiens sont devenus la queue, ils sont toujours en bas et vivent cachés, après tout il ne faut pas être fanatique, toutes les religions sont bonnes... Non ! Ressaisis-toi ! Secoue ce joug et entre dans ta victoire, mets Jésus au centre de ta vie et tu gagneras la course et la coupe...

Ezéchiel 37 Ministères © Mai 2010

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 
 

 

RETOUR A L'INDEX

 

RETOUR A L'ACCUEIL

 

 

 

 
___________________________________________