L'autorité.

___________________________________________________________________________________________________________________________

Marc 1.27 - Ils furent tous tellement saisis qu’ils se demandaient les uns aux autres : « Qu’est–ce que cela ? Voilà un enseignement nouveau, plein d’autorité ! Il commande même aux esprits impurs et ils lui obéissent ! ».

J'aimerais que nous nous entretenions sur l'autorité, l'autorité dans le ministère, l'autorité sur nos vies et celles des autres, la force qui émane du fait d'être mandaté par Dieu pour un service bien précis. Que nous le voulions ou non, tôt ou tard, nous serons confrontés à l'adversité et plus notre domaine d'onction sera important, plus l'adversité sera acharnée. Sans l'autorité de Dieu, nous ressemblerions bien vite aux fils de Scéva qui furent complètement démunis face à un domaine qui les dépassait largement (Actes 19.15). Je suppose que pendant un temps ils avaient pu donner l'illusion d'être compétents mais il leur manquait une chose que seul Dieu peut donner, l'autorité de sa Justice.

C'est toujours dangereux d'essayer d'imiter ceux qui ont le vrai mandat. Cette autorité ne s'acquiert pas par la force humaine, par une démonstration spectaculaire de... mais passe obligatoirement par le brisement de la croix. Jésus a passé quarante jours de jeûne, de combat dans le désert, avant de revenir plein de la puissance du Saint-Esprit (Luc 4.14). Pas de désert, pas d'autorité ! Pas de brisement, pas de mandat de Dieu ! Repensons à la vie de Joseph, évidemment nous aimons la fin de l'histoire, il est devenu premier ministre de l'Égypte, seul pharaon était encore au dessus de lui. Es-tu prêt à être vendu par tes frères comme esclave, à être accusé injustement de ce que tu n'as pas commis, de faire de la prison, d'aider les personnes et qu'elles t'oublient dès que leur problème se règle... Le brisement vient toujours avant l'autorité. 

Jean 11.44 - Et celui qui avait été mort sortit, les pieds et les mains attachés par des bandes, et le visage enveloppé d’un linge. Jésus dit aux gens : « Déliez–le et laissez–le aller ! ».

Sans passer par l'humilité de la repentance et du brisement, l'autorité dans le service ne s'appuie finalement que sur une forte personnalité mais manque cruellement de la compassion de Dieu. Proverbes 15.33 nous dit : Reconnaître l’autorité du Seigneur est une école de sagesse. Avant d’accéder aux honneurs, il convient d’être humble. Mais quand nous nous sommes laissés transformés par le Seigneur, nous entrons dans son domaine de Justice.

L'autorité de Dieu, qui surpasse tout ce qui se trouve dans l'univers est basée sur sa Justice. C'est parce qu'Il est toujours juste et saint dans ses décisions qu'elles deviennent incontestables, immuables et réalisables. Quand nous avons plié le genou devant sa grandeur, Il nous revêt de cette Justice. Il ne nous demande plus de prier pour que les personnes que nous côtoyons soient déliées et libérées par sa puissance, mais Il nous ordonne, parce que nous sommes revêtus de son autorité, de manifester cette autorité : Déliez-les, laisser-les aller, guérissez les malades, chassez les démons... Saisissons-nous la différence dans la façon de prier ? A vrai dire beaucoup de réunions de prières vont prendre une toute autre dimension si nous comprenons cela.

Quelle est ma prière ? Je prends un exemple : Seigneur, guéris cette personne de sa maladie ou au nom de Jésus, j'ordonne à cette maladie de sortir de ce corps. Pour revenir à notre texte de Actes 19.15 et l'échec de nos pauvres fils de Scéva, le mauvais esprit va leur dire : « Je sais qui est Jésus et je sais qui est Paul ! ». Le monde spirituel sait-il qui nous sommes ? Dans les lieux célestes sommes-nous reconnus comme revêtus du manteau de Justice de Dieu ou comme des inconnus qui copient des « formules magiques » ? Si ce manteau est sur nos épaules, le soleil de Justice se lève et sous ses ailes est la guérison.

Colossiens 3.12 - Ainsi donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés, revêtez-vous d’entrailles de miséricorde, de bonté, d’humilité, de douceur, de patience.

Lors de ma formation biblique, j'ai fait une étude approfondie sur l'apôtre Paul. Après cette étude, mon regard sur cet apôtre, qu'on imagine plein de force et de puissance avec un caractère bien trempé, a complètement changé. Je vous livre quelques unes de ses citations : « Que votre douceur soit connue de tous les hommes » (Philippiens 4.5) ; « mais nous avons été pleins de douceur au milieu de vous. De même qu’une nourrice prend un tendre soin de ses enfants » (1 Thessaloniciens 2.7) ; « de ne médire de personne, d’être pacifiques, modérés, pleins de douceur envers tous les hommes » (Tite 3.2). Voilà comment Dieu peut changer un Saül de Tarse, plein de haine et de colère, après le brisement, en un homme bienveillant, plein d'amour et de douceur.

A vrai dire Paul manifestait l'amour du Père céleste, amour autant paternel que maternel. En tant que serviteurs de Dieu, nous avons besoin de nous revêtir de cette douceur même si Dieu nous appelle à des actes puissants. La démonstration de la puissance n'est pas un but en soi, le but c'est : Or la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ. (Jean 17.3). Notre « mission » c'est de faire connaître le Père d'amour et Jésus, Celui qui s'est sacrifié pour rendre cela possible. Dieu nous donne le manteau de sa Justice seulement dans ce but : libérer les captifs et délivrer ceux qui sont sous l'emprise du Malin, pour que ces pauvres gens comprennent combien le Père les aime et combien, par l'intermédiaire du Consolateur, Il peut les guérir de tous leurs maux. L'Église a un grand besoin d'hommes et de femmes revêtus d'entrailles de miséricorde. Personnellement, je dis toujours dans le cadre de la délivrance, que le bien de la victime et la gloire de Dieu sont la priorité, je n'ai pas besoin de voir le « cirque » du diable et surtout je veux être certain que celui qui est libéré garde cette libération. Cela demande bien plus qu'une simple prière d'autorité mais un vrai accompagnement rempli de compassion.

Ezéchiel 37 Ministères © Juillet 2012

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

 
 

 

RETOUR A L'INDEX

 

RETOUR A L'ACCUEIL

 
 
 
Merci beaucoup pour votre soutien...

 

 

 
___________________________________________