Arrêtez !

___________________________________________________________________________________________________________________________

 
Vous pouvez écouter la version audio
 
 

Psaume 46.11 – Arrêtez ! Et sachez que Je suis Dieu ! Je domine sur la terre.

Arrêtez !

Ce mot résonne comme un cri et il y a de quoi. Comme le Proverbe 29.18 le dit : Le peuple est sans frein. Le monde nous a poussés dans une course effrénée oubliant les vraies priorités, les vraies valeurs, nos vrais besoins… y sacrifiant notre vision, notre santé et notre bonheur. Ce mot peut résonner différemment pour chacun d’entre-nous mais il résonne. Arrête de te culpabiliser, arrête de t’inquiéter, arrête d’avoir peur, arrête de courir après du vent, arrête de te lamenter, arrête de parler des autres, arrêtez de vous battre, arrête ! Arrête !

Comme Jésus le disait à Marthe : « Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et tu t‘agites pour beaucoup de choses » (Luc 10.41). Ca fait combien de temps que nous ne nous sommes pas poser la question : Mais pourquoi je fais ce que je fais ? Pourquoi je m’inquiète ? Pourquoi je m’agite et je mets tant d’énergie dans mon travail ? C’est seulement si nous faisons un stop radical que nous pourrons répondre à ces questions. Nous nous sommes tellement éloignés de la bonne part que Marie avait choisie, être au pied de Jésus. Nous ne nous rendons même pas compte que çà fait un moment que Jésus est resté à l’arrière. Nous l’avons perdu en chemin tellement préoccupé par cette course… Pas le temps de réfléchir, de méditer, d’être à l’écoute, de me reposer… Arrête ! Le Seigneur veut t’enseigner quelque chose qu’Il ne pourra t’apprendre que dans ce moment privilégié d’être à ses pieds.

Et sachez que…

Combien d’angoisses et de craintes nous pourrions nous éviter si nous savions ? Jésus dormait dans la barque, il savait. Devant le tombeau de Lazare, il était en paix car il savait. Dans le ministère nous avons eu de ces moments où nous savions, cela ne pouvait pas être autrement. Dieu avait parlé ! Notre foi était inébranlable, nous étions sereins et tranquilles. Rassurez-vous nous avons aussi nos moments de doute mais la cause en est probablement parce que nous ne savons pas encore.

Même si je dis souvent que la connaissance rend responsable, Dieu veut que nous arrivions à cette connaissance, Il nous l’ordonne : Sachez que ! L’important pour Lui, ce n’est pas ton activisme, ta fébrilité, la somme d’énergie que tu mets dans le faire mais c’est : Sais-tu ? Ce « savoir » ne s’acquiert que dans une attitude d’écoute, loin du frénétisme de notre 21ème siècle.

Le dernier ordre que Jésus a donné à ses disciples avant de rejoindre le ciel a été : Attendez ! (Actes 1.4). Il leur manquait le principal : La présence permanente de Dieu avec eux au travers du Saint-Esprit. Mais qu’est-ce que le Seigneur veut que nous sachions ?

Je suis Dieu !

Nous pouvons avouer que tous nos problèmes dans la vie chrétienne se limitent à cette seule constatation : Nous ne savons pas qui est Dieu ! Quelle différence entre l’assurance tranquille en toutes circonstances du Seigneur Jésus et notre petite foi tâtonnante. Son secret : Il savait pleinement qui est son Père, il le connaissait dans toute la mesure de son immense divinité. Si nous savions qui est Dieu, la mer rouge fermée devant nous, les géants de Canaan, Goliath, la tempête sur la mer, les barreaux des prisons… ne nous poseraient aucun problème. Pensez-vous que le Créateur de l’univers, réfléchissons bien, de l’Univers puisse être désemparé devant une situation ? Notre Dieu a un profond désir, c’est que nous Le connaissions Lui personnellement. Entendre parler de Lui n’est pas suffisant, Il veut que nous Le connaissions intimement. Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi l’Éternel prenait tant de plaisir à rencontrer Adam et Eve le soir dans le jardin d’Eden ? C’est parce qu’Il aime se faire connaître. Il promet qu’Il se laissera trouver, qu’Il récompense ceux qui le cherchent. Il est Dieu et pourtant Il désire tant notre proximité.

Je domine sur la terre

Le diable nous trompe souvent en nous faisant croire qu’il est comme un vis-à-vis de Dieu. Il nous fait admettre que son royaume de ténèbres s’affronte avec le Royaume de lumière de Dieu pour une lutte acharnée sur un pied d’égalité. Rien n’est plus faux ! Notre Dieu domine et de loin sur toute la création, diable y compris. Il ne peut que donner l’apparence de son indépendance mais Dieu le domine largement. Il peut réclamer et revendiquer comme il l’a fait pour Job ou Pierre, mais même dans ces moments il ne fait que servir les desseins de la sagesse infiniment variée de Dieu. L’exemple le plus flagrant est qu’il a fait crucifier Jésus pensant s’en débarrasser. Il ne faisait en fait que participer au merveilleux plan de salut que Dieu avait pour l’humanité dès avant la fondation du monde. Oui Dieu domine sur toute la terre ! Oui Dieu domine les circonstances de ta vie ! Oui Dieu domine sur le mal qui veut t’atteindre ! Dieu règne.

En ce jour, arrête-toi ! Prends le temps de te mettre à l’écoute de ce grand Dieu pour que tu saches qui Il est. Laisse-Le prendre toute la place dans ta vie, laisse-Le te diriger et tu verras qu’Il n’est jamais à court, IL EST DIEU !

Ezéchiel 37 Ministères © Septembre 2012 

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

 
 

 

RETOUR A L'INDEX

 

RETOUR A L'ACCUEIL

 
 
 
Merci beaucoup pour votre soutien...

 

 

 
___________________________________________