Allez !

___________________________________________________________________________________________________________________________

Matthieu 28.19 - Allez, faites de toutes les nations des disciples

Aujourd'hui, il y a deux façons de voir l'église. L'église est mise sur la « montagne », tout est centralisé sur les activités de l'église, on prépare des programmes d'évangélisation, des réunions spécifiques, des concerts, etc. Les chrétiens se limitent à inviter leur entourage dans le lieu bien sécurisé de la communauté en espérant que le Seigneur les touchera. Déjà Finney disait que seulement 10% des perdus seront touchés de cette manière parce que beaucoup d'entre eux ne mettront jamais les pieds dans une église avant d'avoir vécu une expérience. L'autre, celle que je vous partage, c'est que l'église est l'endroit où Dieu, au travers de son Saint-Esprit, nous ressource, nous fortifie, nous équipe pour « aller ». Un moment clé de ma marche avec Dieu a été le moment où j'ai saisi que j'étais « l'église » là où j'étais, dans mon quartier, dans mon entreprise, dans ma famille... J'étais le prolongement de l'église et une chose est certaine c'est que, dès que les gens qui vous côtoient apprennent que vous êtes chrétiens, le jugement sur l'église et par extension sur Dieu passera par votre façon de vous comporter. Je le dis souvent à mes étudiants, n'allez pas vers le « monde » pour l'évangéliser, allez vers lui pour l'aimer. Si ma motivation pour aller vers l'autre ne se limite qu'à voir un poisson à prendre dans le filet, je n’ai probablement pas saisi le message de Jésus, en tout cas sa façon de faire démontre un véritable intérêt pour les gens qu'Il a rencontré.

Marc 16.17 - Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom

Il y a deux choses importantes à mes yeux que je voudrais souligner dans ce verset. La première c'est que les miracles accompagnent, c'est à dire que cela conforte notre idée « d'aller ». S'il n'y a pas de mouvement, il n'y a pas d'accompagnement, donc pas de miracles. La promesse de Jésus est conditionnée au fait de répondre d'une manière positive à son interpellation du verset 15 : « Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création ». Vous et moi, nous voulons vivre des miracles n'est ce pas ? Mais nous cantonnons trop souvent l'action de l'Esprit à nos rencontres de communautés. Les dons se manifestent en cercle fermé. Je ne remets pas en cause que le Père dans sa grâce nous bénit puisqu'Il est tellement amour mais je ne peux pas rester un membre bien nourri alors que le monde sans Dieu meurt de faim. Cela fait combien de temps que tu n'as plus vu les dons se manifester hors de la communauté, venant bénir et éclairer ceux qui sont dans les ténèbres.

La deuxième chose importante, c'est que les miracles sont promis à ceux qui croient. On ne parle pas ici d'une « élite », choisie par Dieu, mais de chaque enfant de Dieu qui se laisse interpeller par les besoins des gens qui l'entourent. Certains ont limité l'usage de l'imposition des mains à quelques « serviteurs » consacrés et je conçois que Paul nous demande de ne pas imposer les mains avec précipitation (1 Timothée 5.22) mais cette notion sous entend que l'Église a perdu son autorité et j'espère que vous serez en accord avec moi pour dire qu'elle est devenue bien timide. Les membres se sont déchargés sur quelques évangélistes pour vivre cette promesse... non ! Tu as en toi le potentiel pour partager ton Jésus, pour amener un perdu à Lui par la prière et par la puissance qui l'accompagne.

Jean 14.12 - En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m’en vais au Père;

Je vous partage juste un petit témoignage pour la gloire de Dieu. Un collège de travail faisait des travaux chez lui et il n'y avait plus d'escalier. Sa petite fille de 4 ans est tombée du premier étage directement sur le sol la tête la première. Elle avait une fracture du crâne et a été transportée d'urgence à l'hôpital. Les médecins étaient très pessimistes parce qu'il y avait beaucoup d'infection dans sa tête et ne savaient pas comment la résorber. Quand il est passé m'expliquer cela, là, sur mon lieu de travail, j'ai prié avec lui pour sa petite et le soir même toute l'infection avait disparue. C'était un hôpital catholique et les infirmières ont rendu gloire à Dieu en disant que c'était un vrai miracle. Quelques jours plus tard, elle sortait de l'hôpital sans aucune séquelle.

Dieu est prêt à t'accompagner de sa puissance quand tu parles de Jésus, de son amour, de sa grâce et de son sacrifice. Jésus a annoncé le « Royaume » mais sa prédication était accompagnée de la puissance et de la grâce. Bien qu'Il ait quelquefois enseigné dans les synagogues, la majorité de son activité s'est faîte dans des endroits où en bon chrétien, nous évitons d'aller. Il n'a pas regardé à la mauvaise réputation qu'on Lui faisait parce qu'Il fréquentait les gens de mauvaise vie et les rejetés de la société. Ce monde se meurt dans sa perdition et nous sommes bienheureux nous d'être sauvés, mais le cœur du Père pour ces gens, qui le partagera.

Je vous raconte une autre anecdote : Une sœur est venue demander à son pasteur de prier pour qu'elle trouve un autre logement parce que le quartier était très difficile. Le pasteur lui a répondu : Je ne vais quand même pas demander à Dieu d'enlever la seule petite lumière qu'il y a dans ce quartier, mais chaque matin, au téléphone, nous allons prier ensemble pour ces gens. Après quelques semaines, un groupe de maison s'était ouvert et beaucoup se sont convertis. Après cela le pasteur dira à notre sœur, maintenant je peux prier pour ton déménagement.

Juges 6.14 - Va avec cette force que tu as

Tu as reçu une force, celle de l'Esprit de Dieu. Cet article n'a pas pour but de te culpabiliser ou de te pousser à des quotas de témoignage. Sois simplement encouragé que partout où tu es, l'Esprit Saint t'accompagne et qu'il peut se servir de toi pour manifester la gloire de Dieu. Rappelles-toi que le Seigneur te dit : Va, guérit, délivre, console, libère... Je serai avec toi parce que tu es le prolongement de mon corps. Aujourd'hui, l'Église est le corps de Christ, c'est à dire que c'est elle qui manifeste ses œuvres dans le monde. Jésus ne « peut plus » parler Lui-même, ni imposer les mains, ni ordonner la libération des captifs parce qu'Il est dans la gloire, près du Père et qu'Il prie intensément pour nous. Mais tu peux être sa bouche, ses mains, ses pieds, son moyen de bénédiction et d'amour, d'ailleurs c'est ce qu'Il te demande. Va avec la force que tu as, si tu n'en sauve qu'un, ta vie aura été d'une grande utilité et il y aura beaucoup de joie quand tu vas rejoindre le ciel.

Je termine par cette petite histoire : Pendant quelques années, nous avons visité un home pour enfants placés du juge. Il y avait un garçon prénommé Marc, un costaud, qui était un peu la « terreur » du home. Un jour, parce qu'il avait déjà été touché par la Parole que nous annoncions, il était assis au comptoir du lieu où nous faisions les réunions, il avait l'air très affecté. Je lui ai demandé ce qui se passait et il m'a répondu : Je ne fais que des conn... dans ma vie et tout le monde s'en fout... J'ai juste dit : Tu sais, quand tu te détruis comme çà, cela me touche comme si un de mes enfants faisait la même chose... Il a pleuré comme un petit enfant des larmes de repentance et il a donné son cœur à Jésus en criant « pardon, pardon »... Juste un peu d'amour et de compassion de notre part et le Saint-Esprit fera le reste !

Ezéchiel 37 Ministères © Mai 2010

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 
 

 

RETOUR A L'INDEX

 

RETOUR A L'ACCUEIL

 
 
 
Merci beaucoup pour votre soutien...

 

 

 
___________________________________________