Aimer (Première partie)

___________________________________________________________________________________________________________________________

1 Jean 4.8 - Celui qui n’aime pas ne connaît pas Dieu, car Dieu est amour.

L'Amour : il y a tellement à en dire, et si nous prenions le temps d'y consacrer quelques articles. La première constatation que l'enfant de Dieu peut faire, c'est que l'amour est la chose la plus grande (1 Corinthiens 13.13), la plus importante. S'il revêt tant d'importance, il doit être l'objet de notre recherche et de nos prières. Dès que l'on fait un pas vers l'Amour, on comprend bien vite qu'il faut revoir notre définition de ce mot parce que notre langue l'associe à trop de choses. Aimer, l'action qui découle de l'amour, peut être associé à des objets comme une voiture, une table ou un fruit. Aimer peut s'associer à des choses plus subtiles comme un film ou un roman, où c'est l'histoire racontée qui nous a plu ; mais aimer peut s'orienter vers des êtres, des personnes... Pour comprendre ce qu'est l'amour et aimer, il faut se tourner vers Celui qui est Amour ! Voir ce qu'Il en dit dans sa Parole et examiner aussi comment Il se comporte dans ses actes. Le seul modèle fiable, immuable et véritable c'est Dieu, notre Créateur.

Ephésiens 1.4 et 5 - Avant la création du monde, Dieu nous avait déjà choisis pour être siens par le Christ, afin que nous soyons saints et sans défaut à ses yeux. Dans son amour, Dieu avait décidé par avance qu’il ferait de nous ses enfants par Jésus-Christ ; dans sa bienveillance, voilà ce qu’il a voulu.

L'amour fait partie intégrante de la personne de Dieu, c'est sa nature même. Si Dieu n'existait pas, il n'y aurait pas d'amour. Souvent pour nous, l'amour est la conséquence d'une pulsion provoquée par un sentiment mais Dieu n'a pas besoin de cela. Il aime même s'il n'y a rien à aimer. Son amour est inconditionnel et éternel, il ne fluctue pas avec les sentiments et même quand Il exerce sa justice, Il n'est pas atteint par des sentiments négatifs.

Bien avant la fondation du monde, comme Il sait toutes choses parce qu'Il est hors du temps, Il avait déjà décidé d'aimer. Et oui, l'amour que Dieu a pour nous est une décision mûrement réfléchie, c'est pour cela qu'il est si stable. L'instabilité de l'amour existe quand il est alimenté par la passion, parce que la passion se refroidit avec le temps mais quand il est le fruit d'une décision volontaire, il passe l'épreuve du temps. Ce que je veux retenir c'est que pour mettre en pratique le « aimer vous les uns les autres » que Dieu nous demande, je dois avant tout prendre une décision ferme d'aimer.

1 Corinthiens 12.31 - Ainsi, désirez les dons les plus importants. Mais je vais vous montrer maintenant le chemin qui est supérieur à tout.

Après avoir compris que Dieu est « l'Amour », nous sommes attirés par le tableau magnifique que l'apôtre Paul en fait dans 1 Corinthiens 13. Véritable poème, probablement un chant de l'Église primitive à l'origine, l'apôtre l'introduit en disant que c'est le chemin supérieur à tout. Les premiers versets de ce chapitre montrent l'inutilité de nos actes, même jusqu'à sacrifier sa vie, si notre motivation n'est pas l'amour. Dans le grec antique, il existait trois mots pour parler de l'amour : « eros » que nous pourrions traduire par « faire l'amour », nous ne le retrouvons pas dans la Bible. Il concerne l'amour physique, empreint parfois de désir et de convoitise. « Philéo », qui fait référence à l'amour-amitié entre deux êtres humains, il pourrait se traduire par : « Je t'aime bien, j'ai de l'affection pour toi ». Enfin, le plus ultime, celui qui est utilisé dans le chapitre 13 : « agapê » qui désigne la vertu chrétienne fondamentale, l'amour spirituel et divin, l'amour avec un grand A. La définition de l'amour selon Dieu est beaucoup plus élevée que ce que notre société en connaît.

1 Corinthiens 13.4 - Celui qui aime est patient, il sait attendre…

J'utilise Parole Vivante (de Kuen) pour ce texte, d'autres traductions plus classiques disent l'amour est patient... C'est étonnant que l'apôtre commence la description de l'amour de cette manière, il aurait pu parler de sentiment ou d'émotion mais non, la caractéristique de l'amour qu'il met en premier c'est la patience. De plus, dans l'original grec, il y a la notion de patienter dans la souffrance, donc de supporter, d'endurer... Qu'on se le dise, celui qui a décidé d'aimer prend la décision de souffrir. Cette souffrance est souvent involontaire de la part de celui qui la provoque, mais comme c'est un être aimé, ce qu'il dit ou fait prend une dimension spéciale.

La patience est nécessaire pour que le fruit de l'amour arrive à maturité. Celui qui aime saura attendre et aura un profond respect pour l'autre, le parent patientera jusqu'à ce que les caprices de l'enfance disparaissent chez son enfant, les membres du couple supporteront l'autre jusqu'à ce que les différences de caractère s'estompent. Ceci nous donne aussi la notion que l'amour a besoin de grandir, donc de temps et de conditions pour s'élargir et s'enraciner. Dans un siècle où tout va si vite, la vertu qu'est la patiente semble si dérisoire, ne serait-ce pas pour çà que l'amour est devenu illusoire ?

1 Corinthiens 13.4 - Celui qui aime... son cœur est largement ouvert aux autres. Il est serviable, plein de bonté et de bienveillance ; il cherche à être constructif et se plaît à faire du bien aux autres.

La deuxième caractéristique de l'Amour selon Dieu c'est la bonté. Comme notre texte le définit si bien, être bon c'est être ouvert aux autres. Quand on me parle d'ouverture, je pense de suite à quelqu'un d'accueillant, de réceptif, de tolérant ; un esprit ouvert n'est pas borné, il est en quête d'apprendre, de recevoir des autres. La bonté cherche en tout temps le bien de l'autre, ce n'est pas simplement éviter de lui faire du mal, c'est se « creuser les méninges » pour trouver ce qui va être bon pour l'autre, qui va l'épanouir et l'encourager. Il y a aussi cette notion de bienveillance, du regard paternel et protecteur, du refuge en cas de difficulté. J'aime beaucoup ce proverbe qui dit : « Ce qui fait le charme d'un homme, c'est sa bonté » (Proverbes 19.22). La bonté donne de la beauté à l'homme, une vraie beauté, pas de la plastique. Enfin la bonté n'est pas du laxisme. La notion de « bon Dieu » est passée dans la pensée courante, certes Dieu est bon mais Il n'est pas faible et sénile au point de tout accepter ; sa bonté n'atteindra que ceux qui le recherchent.

1 Corinthiens 13.4 - L’amour vrai n’est pas possessif, il ne cherche pas à accaparer, il est libre de toute envie, il ne connaît pas la jalousie.

Nous poursuivons notre chemin dans ce merveilleux texte. Après avoir déclaré que l'Amour est patient et bon, l'apôtre Paul prend la forme négative pour dire qu'il n'est pas envieux. Savez-vous que l'envie est l'un des sept péchés capitaux définis par Thomas d'Aquin. L'envie, alimentée par la jalousie, est une puissance de destruction qui est la cause de beaucoup de souffrance. Elle pousse à s'accaparer par la ruse ou par la force ce qui est à autrui, à posséder les choses ou même les gens. Elle est insatiable, elle n'est jamais satisfaite. Toujours plus est son maître mot, brûlant comme un feu dans le cœur. Elle a poussé Caïn à tuer Abel, David à l'adultère et au meurtre commandité, les chefs religieux a condamné à mort le Seigneur Jésus... L'amour est tout le contraire ! Il ne veut pas posséder, il donne, il ne s'accapare pas, il accueille, il concentre son affection sur ce qu'il a et non pas sur l'avoir du voisin. Nous ne devrions jamais plus dire « j'ai envie » mais plutôt « je désire ». Combien de fois n’avons-nous frustré le Seigneur par un « je n’ai pas envie » ? Kuen traduit aussi que l'amour ne connaît pas la jalousie pourtant Exode 34.14 dit que Dieu est jaloux. Comment expliquer cela, et si on en parlait dans le prochain article !

Ezéchiel 37 Ministères © Mai 2010

Réactions...
 

Raphaël - Bonjour. Je tiens à vous remercier de ce partage et de ces explications diverses, soutenues et fondées sur l'Amour... J'ai été ravi de lire tout cela avec grand intérêt et que cela conforte, valide ce que je pense et croit au niveau de l'Amour. Merci pour ce travail de recherche que vous avez effectué pour nous permettre, nous, les lecteurs d'un instant à être illuminé, éclairés, par ces mots et écrits de votre part. Des éclaircissements et des affirmations soutenus par les différents versets corinthiens que vous AVEZ explicitement « dépoussiéré » pour leur donner leurs sens de vérité et de force et leurs portées dans nos cœurs et corps, pour le bien de tout en chacun qui prendra le temps de parcourir votre page sur L'Amour. Encore infiniment, merci.

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 
 

 

RETOUR A L'INDEX

 

RETOUR A L'ACCUEIL

 
 
 
Merci beaucoup pour votre soutien...

 

 

 
___________________________________________